présentation
objectifs
activités
par département
contact
 

La dialyse

La dialyse consiste à épurer le sang des déchets toxiques et de l'eau retenue en excès
du fait de l'arrêt du fonctionnement des reins.

L’hémodialyse

En général, les patients dialysés sont contraints à se rendre trois fois par semaine dans un service d'hémodialyse, en milieu hospitalier, pour y subir des séances de 4 à 6 heures, durant lesquelles leur sang est débarrassé des toxines et de l'eau en excès par une machine
de dialyse
.

A cela il faut ajouter les temps de transport et de préparation du traitement. Au total, les malades consacrent près d’un tiers de leur temps d’éveil à leur traitement…

La dialyse péritonéale

Une technique qui utilise les capacités de filtration du péritoine (membrane qui enveloppe l'intérieur de la cavité abdominale et le tube digestif).

Pour cela, trois à quatre fois par jour (durée de 40 à 60 mn chacun) ou lors d'une séance journalière unique d'une durée de 8h à 10h, on ajoute et on soustrait un liquide de dialyse de l'abdomen du malade par l'intermédiaire d'un cathéter que l'on a placé par voie chirurgicale (c’est la DPCA = dialyse péritonéale continue cyclique).

Ces échanges peuvent aussi être effectués par une machine, toutes les nuits (c’est la DPA = dialyse péritonéale automatisée).

La dialyse péritonéale est en général réalisée à domicile par le patient lui-même éventuellement aidé par un proche ou par une infirmière.

Le dépistage

Comme le plus souvent elles ne se manifestent par aucun symptôme, les dégâts peuvent se produire sans que l'on s'en rende compte. Il est donc important de les diagnostiquer
le plus tôt possible, c'est avant tout le rôle du médecin généraliste, mais aussi
du diabétologue, du cardiologue, du médecin du travail, et de la médecine scolaire…

Les méthodes de dépistage sont simples:

prise de sang

- Test par bandelette urinaire : recherche de la présence d'albumine ou de traces de sang
dans les urines.

- Prise de sang : mesure du taux d’urée, ou mieux, de créatinine sanguine.
Ce sont des substances normalement éliminées par les reins. Lorsque leur fonctionnement
est défectueux, elles s’accumulent dans le sang. Leur dosage permet de se faire une idée
de la gravité de l’atteinte rénale.

- Mesure régulière de la tension artérielle. Une tension élevée peut en effet accélérer l'évolution d'une maladie du rein sous-jacente. Elle peut aussi la révéler.

site de la FNAIR
 
FNAIR Lorraine - Design du site Céline Teiten